L’analyse du marché immobilier sur la côte basco-landaise en ce moment n’est pas simple. Rebond technique, rattrapage ou catastrophe annoncée ? Bien malin qui pourra prévoir la situation des prochaines semaines. Carmen parle aux vendeurs vous donne quelques clés de lecture.

Rebond technique , rattrapage ?

Alors qu’on craignait cette période de post- déconfinement et que certains experts économistes prédisaient un arrêt des projets immobiliers, force est de constater que nous vivons une période d’une intensité commerciale incroyable.

Les visites sur notre site d’annonces immobilières ont augmenté de plus de 40% par rapport à la même période l’année dernière. Les visites en agences et les appels téléphoniques ont également suivi cette tendance.

Il semblerait que les projets immobiliers qui ont dû s’arrêter à cause du confinement ont repris de plus belle. Les acquéreurs sont toujours là et les vendeurs ont également été plus nombreux à nous confier leur bien à la vente.

Le rebond depuis la fin du confinement est assez spectaculaire. D’autant que les projets immobiliers sont réels , on pourrait penser qu’il y a beaucoup de curieux qui rêvent de quitter les villes pour habiter en province mais ne passeront jamais à l’acte, mais ce n’est pas le cas. Les acquéreurs sont présents et les transactions sont bien réelles.

 

 » Nous avons fait en 1 mois plus d’estimations de prix pour la vente que pendant les 3 premiers mois de l’année !

Les vendeurs qui hésitaient semblent désormais prêts à vendre et nous retrouvons le même dynamisme chez les acquéreurs qu’avant le confinement. »

Jean Curot

Directeur Commercial , Carmen

saint jean de luz

Et après ?

 

Difficile à dire… la mise en vente de nouveaux biens à permis de relancer les projets des acquéreurs – vendeurs qui ne pouvaient pas avancer par manque de biens à vendre sur le marché. Et cela a eu l’effet vertueux de mettre de nouveaux biens à la vente. Malheureusement la situation de pénurie qui bloquait le marché avant la crise n’a pas disparu et la demande reste importante. Les problématiques n’ont donc pas disparu avec des prix toujours hauts sur la côte. 

Quelle sera la situation économique en septembre ? Pour le moment , les études montrent que le moral des acheteurs ou des vendeurs est plutôt positif et ils se disent plutôt confiant sur l’avenir de leur projet immobilier mais de nombreux éléments nous poussent à être réalistes et à considérer dès à présent que le phénomène actuel est plus un rebond qu’une réelle reprise.

Le marché immobilier local est constitué de résidences principales mais également de résidences secondaires. Il est difficile de dire aujourd’hui comment ce dernier va réagir au dernier trimestre. L’été reste toujours le moment le plus favorable pour vendre un logement de vacances. 

 

« On pouvait craindre une période ou les acquéreurs allaient être attentistes, il n’en est rien, ils ont repris immédiatement leur projet immobilier sans attendre une hypothétique baisse de prix en fin d’année.
De l’autre côté, les vendeurs ont également avancé leur projet de vente et souhaitent surfer sur la « vague biarrote » 😉, et anticipent eux, une rentrée plus compliquée avec notamment un durcissement des conditions bancaires, une instabilité sur le marché de l’emploi annoncée et qui concerne tous les secteurs d’activité. A suivre de près dès la fin de la saison.. »

Stéphane Ortiz

Chef de secteur Biarritz - Anglet, Carmen

Quel impact sur les prix ?

Malgré les prévisions de certains qui prévoyaient la hausse ou à la baisse, les prix sont identiques à la période avant covid. Quelques vendeurs de maisons individuelles ont haussé les prix pour profiter de l’engouement annoncé pour les maisons individuelles mais cela ne se concrétise pas réellement dans le prix négocié final.

Nous avons vu certains vendeurs attirés par la frénésie immobilière post-confinement nous solliciter pour vendre mais déçus par la stabilisation des prix, remettent leur projet à plus tard. Est-ce la bonne option ? L’avenir nous le dira.

Le marché du centre ville de la côte ne semble pas touché par la crise. Par contre, on peut penser que sur les plus petites surfaces dans les zones périphériques, le contexte soit de moins en moins favorable aux vendeurs avec une pression sur les prix à la baisse. 

 

Les 2 jumeaux Hendaye

« Le fossé se creuse entre les budgets. Le marché des budgets moyens (700.000/900.000 €) n’est pas hyper dynamique par contre le haut et très haut de gamme est bien présent ainsi que les petits prix en résidences secondaires. Les résidences principales de petites tailles sont compliquées à vendre rapidement à cause des conditions d’accès aux prêts.

Jérémie Cordier

Chef de secteur Saint Jean de Luz, Carmen

Qui sont les acheteurs actuels ?

Le durcissement des conditions de prêts immobiliers, enclenché fin 2019, s’est accentué avec la période covid et exclut de plus en plus de ménages ouvriers , de classes moyennes ou de primo-accédants de l’accès à la propriété. Cette tendance n’est pas locale et se retrouve au niveau national. 

Le marché se déplace donc vers le haut, le prix moyen des transactions est élevé.

Le marché des biens haut de gamme est particulièrement dynamique avec des particuliers qui disposent de liquidités importantes et qui souhaitent les investir dans la pierre.

Le marché de maisons de la proche périphérie attire à nouveau des clients en résidence principale qui cherchent de l’espace et qui , en vendant leur appartement dans le centre ville vont trouver des maisons de 150-180 m² dans un écrin de verdure à 15 mn de la côte.

Avec le covid , les acheteurs ont fait évoluer leurs attentes et font désormais passer le cadre de vie avant le logement en lui-même. Ainsi, la côte basco-landaise est attractive pour de nombreux habitants de grandes villes mais il y a une différence entre le rêve et la réalité. Biarritz reste quand même à 5h de Paris en train et les avions sont chers, la délocalisation n’est finalement pas possible pour beaucoup de gens.  Les acquéreurs ont donc toujours le même profil géographique et démographique qu’avant le covid. 

C’est le moment d’actualiser votre estimation

 

Si vous êtes propriétaire d’une maison individuelle ou d’un appartement avec terrasse , le marché vous est actuellement favorable.