Voici notre analyse du marché. Comme chaque mois, Carmen parle aux vendeurs et leur donne les clés de leur vente immobilière

Après une période creuse post-fêtes, l’activité immobilière repart

Après une trêve hivernale habituelle, les acheteurs recommencent à pousser les portes des agences immobilières. Comme chaque année, le mois de janvier est une période d’observation. Cette année, avec les conditions climatiques particulières, cet attentisme a été particulièrement marqué et le marché très calme.

C’est le moment de remettre un bien sur le marché

La saison est propice pour les ventes en zone littorale et balnéaire. C’est la période où les acheteurs se mettent en recherche pour pouvoir profiter de leur bien cet été ou pouvoir le mettre en location saisonnière. C’est également la période des préparations des mutations qui se feront à la fin de l’année scolaire.
Par ailleurs, c’est la meilleure période depuis 2006 pour mettre ou remettre un bien à la vente car toutes conditions sont réunies pour les vendeurs .

« Le marché dans l’intérieur des terres se porte bien. Labenne, Le pays de Seignanx voient leurs délais de vente raccourcis par rapport aux autres années où parfois on mettait beaucoup de temps à trouver des acheteurs intéressés.  »

Régis Broquère

Responsable du secteur sud Landes

L’euphorie ?

En ce début d’année, les bilans du marché immobilier pleuvent et tout le monde entend que les prix augmentent et que le marché a été exceptionnel en 2017. Nombreux acheteurs ne veulent pas attendre que les prix augmentent encore et la demande est clairement supérieure à l’offre. Pour exemple, moins de 10 biens ont été mis à la vente la semaine dernière sur le BAB… pour plus de 100 agences immobilières … une misère. C’est la première fois qu’il y a une telle asymétrie entre l’offre et la demande. Néanmoins, les bourses internationales sont fébriles, les taux d’intérêts toujours bas pourraient remonter et la raréfaction de l’offre met le marché en forte tension . Difficile de dire si cela va se terminer par un krash immobilier ou si les prix vont continuer de monter. Le pouvoir d’achat immobilier des ménages reste le juge de paix. Bordeaux qui a connu une augmentation des prix inégalée en France est la ville où le pouvoir d’acquisition des ménages s’est le plus dégradé.

« Le marché de l’intérieur se réveille ! Face aux faibles possibilités d’achat sur Biarritz, les demandes se reportent sur l’axe Ustaritz-Cambo, Arcangues, Arbonne, Ahetze .  »

Stéphane Ortiz

Responsable du secteur Biarritz - Anglet

Ne pas être trop gourmand

 

A force d’entendre que les prix augmentent, certains vendeurs poussés par l’euphorie proposent leur bien à un prix supérieur au marché.
Incrédules face à l’estimation d’un agent immobilier, les particuliers proposent leur bien sur des plateformes telles le Bon coin à des prix parfois 25% au dessus du marché. Malgré le manque d’offres, ces biens ne se vendent pas à ces prix. Ceci peut être une façon de tester le marché (nous vous en proposons une autre ici :
Tester son bien sur le marché) , mais le risque est d’avoir beaucoup de contacts et peu d’offres. Pire, il est de finir par une négociation dans laquelle le prix final est parfois inférieur au prix auquel aurait pu être vendu le bien.
Les acheteurs sont de plus en plus avisés. Ils savent que les prix ont augmenté et ils ne sont pas prêts à acheter à n’importe quel prix. 

Plus un bien reste longtemps à la vente, plus la force de négociation de l’acheteur se renforce.

« Nous avons une forte demande de maisons aux alentours de Bayonne, Lahonce, Mouguerre, Boucau… Le quartier Saint Esprit a également énormement gagné en popularité grâce à l’arrivée du Trambus, de la rénovation du quartier de la Gare et de la rue Maubec. »

Gwenaelle Poiraud

Responsable du secteur de Bayonne

Des acquéreurs qualifiés

Avec ce marché un peu fou, la vente dépendra de la qualité des acheteurs. Devant le manque de biens, certains acheteurs n’hésitent pas à faire des offres sur plusieurs biens et le risque de voir des compromis rompus est plus important. D’autres attendent que des biens restent à la vente plusieurs semaines pour faire des offres en dessous du prix. La vente d’un bien immobilier présente de nombreuses chausse-trappes et être accompagné pour rencontrer des acquéreurs qualifiés, réellement interessés et solvables est important. Cela permet de vendre rapidement au meilleur prix plutôt que de partir dans des négociations dans lesquelles le vendeur n’est pas toujours gagnant.

A savoir : la part des ventes entre particuliers n’a pas augmenté ces derniers temps et la majorité des transactions passent toujours par des agences immobilières, preuve que pour vendre au juste prix, il reste important de se faire conseiller par un professionnel.

Vous pouvez aussi vous inscrire à notre liste de diffusion ci-dessous pour recevoir automatiquement des informations pour vendre.

Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.