Comme chaque mois, Carmen présente son analyse du marché pour les vendeurs car quand on met en vente sa maison ou son appartement, on a également besoin de sentir le marché.

Une stabilisation des prix dans un contexte de reconstitution du stock

Après quelques mois où les biens se vendaient dès qu’ils étaient proposés , les stocks de maisons ou appartements à vendre sur la côte basque et le sud Landes étaient tombés très bas. Depuis plusieurs semaines, les mandats de vente se font de plus en plus nombreux, stabilisant les prix qui avaient doucement augmenté cet été.

 

Les acquéreurs prennent plus leur temps

Convaincus que les taux d’intérêts vont rester bas, de nombreux acquéreurs potentiels sont rentrés chez eux tranquillement. Nous sommes désormais hors saison. C’est la période favorable pour les biens dirigés vers les locaux comme à Bayonne ou sa proche agglomération de l’intérieur.

Les investisseurs, eux, sont en attente de précision concernant le futur impôt sur la fortune immobilière (IFI) et les éventuelles mesures d’encadrement des loyers.

« Nos clients ont confiance en nous et sont prêts à descendre si le produit les intéresse. Nous sommes capables de faire des visites à distance et nous planifions déjà des visites pour les congés de fin d’année »

Jérémie Cordier

Responsable du secteur de Saint jean de luz

Le cas particulier de Bayonne

Pour Bayonne et ses alentours, St Pierre d’Irube, Mouguerre, Boucau, Sud Landes, etc…, la période actuelle est celle de la plus grande activité de transactions de l’année. A la différence des communes côtières, ces communes accueillent des populations actives , familiales qui travaillent et qui sont en recherche en cette fin d’année.

La période est donc favorable pour vendre. L’attractivité de ces communes progresse car elles proposent des commodités urbaines de villes à taille humaine et conviviales. Les prix y sont toujours plus accessibles que ceux de la côte ce qui attirent les jeunes couples et les familles.

Toujours une pénurie sur certains types de biens

Malgré de nouveaux biens immobiliers à la vente dans nos agences depuis 6 semaines, certaines demandes ne sont pas satisfaites. C’est le cas plus particulièrement sur Hendaye où il y a une pénurie de maisons à vendre ou de terrains. Biarritz reste également une zone tendue. (voir le bilan du mois d’octobre)

« Plusieurs vendeurs espagnols mettent leur bien en vente après en avoir profité une dernière saison. Le délai de vente des biens est raccourci par rapport aux autres années, les vendeurs qui nous ont fait confiance ont vendu en un mois. Les biens au prix du marché voire un peu au dessus trouvent preneurs aujourd’hui   »

Vanessa Gorrotchateguy

Responsable du secteur d'Hendaye

En cette période tendue, méfiez vous des sirènes

Après quelques mois avec peu de mandats, certains agents immobiliers sont prêts à tout pour reconstituer leur stock à la vente. L’estimation à un prix supérieur au marché est une technique de court terme pour capter du mandat de vente. Les vendeurs sont attirés par ces estimations plus élevées mais la réalité les rattrape vite. Après quelques mois sans visiteurs intéressants, l’agent immobilier propose une baisse des prix. Mais le mal est fait, pour les acheteurs, un produit qui est en vente depuis plusieurs mois est un produit sur lequel on peut négocier. En fin de compte, il arrive très souvent que les biens avec des estimations trop fortes au début soient vendus à des prix inférieurs à ceux d’une estimation au juste prix. Un comble !

Vous pouvez aussi vous inscrire à notre liste de diffusion ci-dessous pour recevoir automatiquement des informations pour vendre.
Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.